Suite à la fin de la guerre civile au Sri Lanka, nous observons une baisse des décisions positives. L'arrestation de deux ressortissants sri-lankais renvoyés en 2012 ont provoqué un changement des pratiques du SEM et en conséquences une baisse des rejets. Depuis, 2016 le SEM a à nouveau ajusté ses pratiques en considérant les renvois vers le Sri Lanka comme exigibles.